08/10/2007

Défoulement

Le soir si vous regardez la télé, ne compter jamais les heures que vous y passées, vous risquerez vraiment de vous ennuyer.

12:57 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/10/2007

Dimanche

Quelle l'heure ? J'ai une montre le dimanche, une autre la semaine, toutes les deux m'ont été offerte.

07:27 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/10/2007

Bonjour

Chaque matin est une nouvelle aventure.

08:04 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/10/2007

Tous les jours

Rédiger une ou deux phrases, je veux nourrir mon blog.

12:41 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/10/2007

Commencement...

... Il faut que je continue mon blog !

13:57 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/02/2007

SOS planète

Quelques bons réflexes pour l'environnement En vrac!Pour changer maintenant.Merci de participer à l'élaboration de la page http://terresacree.org/boycott.htm- Sensibiliser votre entourage- Découvrir le commerce équitable- Baisser le chauffage et l'éteindre la nuit- Choisir l'électricité verte (Ce sera bientôt possible en France)- Installer des radiateurs plus efficaces, penser à l'isolation de votre maison (double vitrage...)- Economiser l'eau- Recycler et favoriser les produits recyclés- Penser à consommer bio ou label rouge. Energy star : label informatique de référence. Remettez-vous en au label NF Environnement- Charte écologique pour votre loisir préféré- Placements solidaires- L'étiquette Energie pour votre électroménager- Rouler moins vite et souplement- Privilégier les transports en commun- Liquides vaisselle écolabélisés et la juste dose- Consommer éthique- Réduisez vos déplacements- Consommer les fruits et légumes régionaux et de saison- Pas de déchets n'importe où- Eviter le poisson d'élevage- Limiter les emballages- Vérifier régulièrement les émissions polluantes de son véhicule- Ne pas imprimer les e-mails- Eviter les produits jetables- Eviter la climatisation- Eviter les bois exotiques.- Préférer les bouteilles en verre- Boire l'eau du robinet plutôt que celle en bouteilles- Ne laisser pas vos appareils en veille- Recycler les piles usagées- Recycler le plastique- Recycler l'ordinateur- Pas de feu en forêt- Du temps pour une association- Manger moins de viande et penser au label bio et rouge- Des pneus bien gonflés- Cuisiner au gaz- Acheter des produits rechargeables- Eviter les couches jetables- Pratiquer l'auto-partage- Choisir les ampoules à basse consommation, mais penser à les recycler à la déchetterie à cause du mercure qu'elles contiennent- Pas de lumière inutile- Planter des arbres- Composter les déchets organiques- Pour le supermarché, n'oubliez pas vos sacs réutilisables et redécouvrez les bons vieux cabas, paniers et cartons- Donner plutôt que jeter- Pas d'animaux sauvages comme animal de compagnie- A pied pour les courts trajets- Fermer les volets- Manger des oeufs bio ou de poules élevées en plein air.- Boycotter les OGM- Boycotter l'éthanol...- Boycotter les fourrures, les mouchoirs en papier, l'ivoire, l'or, les cirques et les zoos...- etc.

22:30 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Marc Aurèle

(121-180 après J.C.) La plupart des hommes cherchent la solitude dans les champs, sur des rivages, sur des collines. C'est aussi ce que tu recherches ordinairement avec le plus d'ardeur. Mais c'est un goût très vulgaire. Il ne tient qu'à toi de te retirer à toute heure au-dedans de toi-même. Il n'y a aucune retraite où un homme puisse être plus en repos et plus libre que dans l'intérieur de son âme; principalement s'il y a mis de ces choses précieuses qu'on ne peut revoir et considérer sans se trouver aussitôt dans un calme parfait, qui est, selon moi, l'état habituel d'une âme où tout a été mis en bon ordre et à sa place. Jouis donc très souvent de cette solitude, et reprends-y de nouvelles forces. Mais aussi fournis-la de ces maximes courtes et élémentaires, dont le seul ressouvenir puisse dissiper sur-le-champ tes inquiétudes, et te renvoyer en état de soutenir sans trouble tout ce que tu retrouveras. Car enfin, qu'est-ce qui te fait de la peine ? Est-ce la méchanceté des hommes ? Mais rappelle-toi ces vérités-ci : que tous les êtres pensants ont été faits pour se supporter les uns les autres; que cette patience fait partie de la justice qu'ils se doivent réciproquement; qu'ils ne font pas le mal parce qu'ils veulent le mal. D'ailleurs à quoi a-t-il servi à tant d'hommes, qui maintenant sont au tombeau, réduits en cendres, d'avoir eu des inimitiés, des soupçons, des haines, des querelles ? Cesse donc enfin de te tourmenter.Te plains-tu encore du lot d'événements que la cause universelle t'a départi ? Rappelle-toi ces alternatives de raisonnement : ou c'est la providence, ou c'est le mouvement fortuit des atomes qui t'amène tout; ou enfin il t'a été démontré que le monde est une grande ville... Mais tu es importuné par les sensations du corps ? Songe que notre entendement ne prend point de part aux impressions douces ou rudes que l'âme animale éprouve, sitôt qu'il s’est une fois renfermé chez lui, et qu'il a reconnu ses propres forces. Au surplus, rappelle-toi encore tout ce qu'on t'a enseigné sur la volupté et la douleur, et que tu as reconnu pour vrai. Mais ce sera peut-être un désir de vaine gloire qui viendra t'agiter. Considère la rapidité avec laquelle toutes choses tombent dans l'oubli; cet abîme immense de l'éternité qui t'a précédé et qui te suivra; combien un simple retentissement de bruit est peu de choses; la diversité et la folie des idées que l'on prend de nous; enfin la petitesse du cercle où ce bruit s'étend. Car la terre entière n'est qu'un point de l'univers; ce qui en est habité n'est qu'un coin du monde; et dans ce coin-là même, combien auras-tu de panégyristes, et de quelle valeur ?Souviens-toi donc de te retirer ainsi dans cette petite partie de nous-mêmes. Ne te trouble de rien; ne fais point d'efforts violents; mais demeure libre. Regarde toutes choses avec une fermeté mâle, en homme, en en citoyen, en être destiné à mourir. Surtout, lorsque tu feras dans ton âme la revue de tes maximes, arrête-toi sur ces deux : l'une, que les objets ne touchent point notre âme, qu'ils se tiennent immobiles hors d'elle, et que son trouble ne vient jamais que des opinions qu'elle se fait au-dedans; l'autre, que tout ce que tu vois va changer dans un moment, et ne sera plus ce qu'il était. N'oublie jamais combien il est arrivé déjà de révolutions, ou en toi, ou sous tes yeux. «Le monde n'est que changement; la vie n'est qu'opinion»1.1 - Formule attribuée à Démocrite. Pensées, livre IV, art. 3, traduction M. de Joly (1803).

22:07 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/12/2006

Garage, jardin et stock

De la cave au grenier Réfléchir avant de jeter ! Vider son grenier ou sa cave n’implique pas automatiquement de remplir ses poubelles. Il existe de nombreuses associations qui récupèrent les livres, les vêtements, les jouets, les appareils ménagers et toutes sortes d’objets qui ne servent plus. Les vide-greniers, les brocantes ou encore les dépôts-ventes sont aussi de bons moyens de recycler ce dont on n’a plus l’usage. Le garage Une discipline pour tous > Laver sa voiture devant la maison, c’est envoyer directement dans les égouts ou dans la nature les hydrocarbures, les graisses et autres solvants. Les centres de lavage spécialisés sont équipés de bacs de décantation qui traitent ces éléments polluants. Cependant, comme il est facile de se laisser aller à la surconsommation d’eau dans ces centres, il faut rester vigilant. Jardin Je fais mon compost. Presque tout est bon . La plupart des déchets organiques peuvent être compostés. Un processus naturel : Le compost est un mélange de résidus organiques et minéraux fermentés, utilisé pour fertiliser la terre du jardin potager, du jardin d’agrément ou des plantes en pot. Il peut être réalisé au fond du jardin, en tas ou en composteur, voire sur votre balcon dans un composteur à lombrics labellisé “NF-Environnement.” Les déchets qui font mon compost > Les déchets de la maison en général : essuie-tout, cendres de bois, sciure, copeaux, plantes d’intérieur... Les déchets de cuisine : épluchures hors agrumes, coquilles d’œufs, marc de café, filtres en papier, laitages, croûtes de fromage, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, os, arêtes... Les déchets de jardin : tontes de gazon, feuilles, fleurs fanées, mauvaises herbes...

15:05 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/12/2006

Salle de bains et chambres

Dans la salle de bains Je préfère la douche au bain.Je lutte contre les fuites. J'optimise ma chasse d'eau,je ne jette rien dans les toilettes. Je contrôle le débit des robinets. Je ferme le robinet, je traque les bouchons.(cheveux et autres matière organiques) Dans la chambre Je modère la température. Je baisse le chauffage en cas d'absence. J'aère chaque jour. J'enlève la poussière

12:58 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/12/2006

Dans le salon

Je profite de la lumière du jour. Un éclairage gratuit : la lumière naturelle est à consommer sans modération, proximité d’une fenêtre idéale pour un fauteuil ou un bureau. Plus les murs de la pièce sont clairs, plus ils réfléchissent la lumière : un moyen simple d’y voir clair dans une pièce comme le salon.

18:34 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/12/2006

Quotidiennement

Ces quelques gestes sont ancrés dans les habitudes, mais ce qui est plus important c'est de les transmettre aux enfants dans leur intérêt.Je m'efforce au cercle de notre famille de leur donner ces bonne habitudes.- Je m'engage à diminuer par deux mes consommations de papier (par exemple en utilisant les deux faces) et si possible à trier mes déchets. La production de papier est source de fortes émissions de gaz à effet de serre. - Je m'engage à effectuer mes petits déplacements à pied ou à vélo. - Je m'engage lors de mes prochains achats à prendre des appareils électroménagers économes en énergie (classe A+).! Cette information est indiquée sur l'étiquette énergie. - Je m'engage à équiper de trois lampes basse consommation mes pièces principales. Ces lampes consomment de 4 à 5 fois moins que des ampoules classiques. - Je m'engage à installer un thermostat d'ambiance programmable. Cela peut vous faire économiser entre 15% et 20% de la consommation d'énergie pour le chauffage. - Je m'engage à baisser la température de chauffage d'une pièce quand je la quitte. Cela peut vous faire économiser entre 7% et 10% de votre consommation d'énergie pour le chauffage et donc de votre facture de chauffage.

11:54 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/12/2006

 Mes premières notes

Je m'engage. Afin de ne pas gaspiller et soigner mon entourage, il y a quelques règles à mémoriser. Je dirai même plus, des jestes à rendre automatique. Voici un récapitulatif de mes gestes : - Je trie mes déchets et j’évite les emballages inutiles - Je préfère les produits respectueux de l’environnement et j’évite les produits jetables - Je choisis des appareils économes en énergie (lampes basse consommation, ...) - Je préfère une douche rapide au bain - Je ne surchauffe pas. - J’utilise moins la voiture pour aller travailler, je fais les petits déplacement à pied - Je conduis souplement et moins vite. Ceci sont des engagements que je prends en tant que chef de famille. Mais toute la famille doit-être sensibilisée. Nous sommes devant un souci qui concerne les grands et les plus petits.

09:42 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/12/2006

Défit pour la terre

J'ai ouvert ce blogue, je souhaite aujourd'hui m'en servir pour rendre la vie agréable à moi et à mon entourage. Faire un nettoyage physique et psychique, avec la personne qui voudra lire ces lignes, un chemin qui conduira vers le bien-être. Je vais commencer par expliquer mon intention, suivre chaque jour les informations qui permettent à notre terre de vivre davantage dans la propreté. Voici mon site de référence : Défit pour la terre.  Chaqu'un peut librement participer comme il le souhaite. Simplement à travers ma page, je ramene à la réflexion quotidienne le souhait de mettre en commun notre bien-être. Un engagement qui demande du temps et un petit coup d'oeil régulier sur mon site.

17:35 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/10/2006

Mon dimanche

Je bénirai l'Éternel en tout temps ; sa louange sera continuellement dans ma bouche.
Psaume 34. 1

Le costume du dimanche

Quand j'étais en vacances chez mes grands-parents, nous allions le dimanche au culte, vêtus de nos meilleurs habits, à deux kilomètres de la maison. Au retour, avant de passer à table, il fallait «se changer». La semaine, on se contentait, bien sûr, du costume «de tous les jours».
Combien de jours dans la semaine portons-nous «le costume du dimanche» ? Ou plutôt combien de jours vivons-nous dans l'attitude d'un chrétien qui veut faire honneur à son Dieu ? Durant la semaine, est-ce que nous tirons un trait sur tout ce qui nous a occupés le dimanche : plus de louange au Seigneur, plus de prière, de lecture de la Bible ni de cantique ? N'y a-t-il pas à craindre, dans ces conditions, que nous nous conformions à un rituel, à une simple «forme de piété» (2 Timothée 3. 5)? Ce comportement ne trompera que nous-mêmes. Il nous bercera peut-être de l'illusion de mériter ainsi un certificat de bonne conduite morale, mais ne nous imaginons pas qu'il donnera le change au Seigneur. Veillons à ne pas faire partie de ceux qui prétendent connaître Dieu, mais qui le renient par leurs oeuvres (Tite 1. 16).
Dans ce sens-là, gardons plutôt tous les jours «le costume du dimanche», sans hypocrisie, mais avec humilité. Et veillons à ce que nos contacts obligés avec la souillure du monde et celle qui peut monter de notre propre coeur ne viennent pas salir notre “tenue du dimanche”.                  Bonne semance

21:00 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/10/2006

La bonne semance

 
Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur... Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche ; ne vous inquiétez de rien, mais, en toute circonstance, exposez vos requêtes à Dieu par la prière et la supplication avec des actions de grâces ; et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées dans le Christ Jésus.
Philippiens 4. 4-7

La paix de Dieu surpasse toute intelligence

Voilà longtemps que je corresponds avec une personne entièrement paralysée depuis plus de 50 ans. Dès sa plus tendre enfance, Michèle, victime d'une attaque de poliomyélite, n'a pu mener une vie normale. Entourée d'affection, elle était la mémoire fidèle de tous les membres de la famille, ayant le souci de prévenir chacun de ce qu'il risquait d'oublier. Douée pour le dessin, elle réussit à exécuter de jolis petits tableaux. Mais, comme elle ne pouvait se servir de ses mains, c'est avec la bouche qu'elle tenait les pinceaux que quelqu'un lui faisait passer. À force de persévérance, elle avait aussi appris à écrire, et pouvait rédiger une lettre en écrivant avec un pinceau. C'est ainsi que j'appris qu'elle appartenait au Seigneur Jésus et avait mis sa confiance en Celui qui est mort pour elle sur la croix du Calvaire.
Loin de se révolter, elle me disait souvent qu'elle ne s'ennuyait jamais, même quand elle était seule, car le Seigneur était près d'elle et la comblait de sa paix et de sa joie. Elle montrait de façon vivante ce qu'est “la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence”. Une faveur extraordinaire !

13:50 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/09/2006

L'art d'être heureux

Archivox

 

On devrait bien enseigner aux enfants l'art d'être heureux.
Non pas l'art d'être heureux quand le malheur vous tombe sur la tête; je laisse cela au Stoïciens; mais l'art d'être heureux quand les circonstances sont passables et que toutes l'amertume de la vie se réduit à de petits ennuis et à de petits malaises. La première règle serait de ne jamais parler aux autres de ses propres malheurs, présents ou passés. On devrait tenir pour une impolitesse de décrire aux autres un mal de tête, une nausée, une aigreur, une colique, quand même ce serait en termes choisis. De même pour les injustices et pour les mécomptes.
...

12:52 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/09/2006

...

...

Il faudrait expliquer aux enfants et au jeunes gens, aux hommes aussi, quelque chose qu'ils oublient trop, il me semble, c'est que des plaintes sur soi ne peuvent qu'attrister les autres, c'est-à-dire en fin de compte leur déplaire, même s'ils cherchent de telles confidences, même  s'ils semblent se plaire à consoler. Car la tristesse est comme un poison; on peut l'aimer, mais non s'en trouver bien; et c'est toujours le plus profond sentiment qui a raison à la fin. Chacun cherche à vivre, et non à mourir; et cherche ceux qui vivent, j'entends ceux qui se disent contents qui se montrent content. Quelle chose merveilleuse serait la société des hommes, si chacun mettait de son bois au feu, au lieu de pleurnicher sur des cendres ! Remarquez que ces règles furent celles de la société polie; et il est vrai qu'on s'y ennuyait, faute de parler librement.

...

10:28 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/09/2006

...

...

Notre bourgeoisie a su rendre aux propos de société tout le franc-parler qu'il faut; et c'est très bien. Ce n'est pourtant pas une raison pour élargir la société au delà de la famille; car, dans le cercle famille, souvent, par trop d'abandon, par trop de confiance, on vient à se plaindre de petites choses auxquelles on ne penserait même pas si l'on avait un peu le souci de plaire. Le plaisir d'intriguer autour des puissances vient sans doute de ce que l'on oublie alors, par nécessité, mille petits malheurs dont le récit serait ennuyeux. L'intriguant se donne, comme on dit, de la peine, et cette peine tourne à plaisir, comme celle du musicien, comme celle du peintre; mais l'intriguant est premièrement délivré de toutes les petites peines qu'il n'a point l'occasion ni le temps de raconter. Le principe est celui-ci : si tu ne parles pas de tes peines, j'entends de tes petites peines, tu n'y penseras pas longtemps.

...

15:25 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/09/2006

...

...

 

Dans cet art d'être heureux, auquel je pense, je mettrais aussi d'utiles conseils sur le bon usage du mauvais temps. Au moment où j'écris, la pluies tombe; les tuiles sonnent; mille petites rigoles bavardent; l'air est lavé et comme filtré; les nuées ressemblent à des haillons magnifiques. Il faut apprendre à saisir ces beautés-là. Mais, dit l'un, la pluie gâte les moissons. Et d'autres : la boue salit tout. Et un troisième : il est si bon de s'asseoir dans l'herbe. C'est entendu; on le sait; vos plaintes n'y retranchent rien; et je reçois une pluie de plaintes qui me poursuit dans la maison. Eh bien, c'est surtout en temps de pluie que l'on veut des visages gais. Donc bonne figure à mauvais temps.  8 septembre 1910
Alain (1868-1951)

16:18 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/08/2006

Un monde à l'envers

Matthieu 23,1-12.

Alors Jésus déclara à la foule et à ses disciples :
« Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse.
Pratiquez donc et observez tout ce qu'ils peuvent vous dire. Mais n'agissez pas d'après leurs actes, car ils disent et ne font pas.
Ils lient de pesants fardeaux et en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.
Ils agissent toujours pour être remarqués des hommes : ils portent sur eux des phylactères très larges et des franges très longues ;
ils aiment les places d'honneur dans les repas, les premiers rangs dans les synagogues,
les salutations sur les places publiques, ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.
Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n'avez qu'un seul enseignant, et vous êtes tous frères.
Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n'avez qu'un seul Père, celui qui est aux cieux.
Ne vous faites pas non plus appeler maîtres, car vous n'avez qu'un seul maître, le Christ.
Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.
Qui s'élèvera sera abaissé, qui s'abaissera sera élevé.

 

La marié est jeune et belle   Lily Sio    Solange Cicurel

 

J'ai fait du travail bénévol tout au long de cette journée de congée. L'association pour laquelle je consacre mon temps se trouve en pleine ville ou le stationnement est payant. Un tout jeune homme m'accueille,  je pose ma voiture et paie mon ticket de parking. Son papa est habituellement le premier sur les lieux, il occupe l'unique place non payante, surpris de me voir sortir mon porte monaie car dans ce monde nous travaillons pour gagner notre argent, il découvre qu'il y a des personnes qui paient pour travailler. Une leçon qu'il n'oubliera pas.


21:04 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

14/08/2006

Aujourd'hui

« Ne vous faites pas tant de souci pour demain : demain ce souciera de lui-même; à chaque jour suffit sa peine. » Matthieu 6,34

 

 Ce qu'il aime, au contraire, c'est l'enseignement du Seigneur ; il le médite jour et nuit. Psaume 1v.2

14:12 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/08/2006

Yves Viollier

Les saisons de Vendée

 Robert Laffont Roman

 

Deux enfants dans la Vendée des année 1880. L'histoire de cet amour s'inscrit dans un temps ou la vie est rude, la société rigide. Sobre et juste dans un flot généreux où l'émotion naît de la vie même.

11:57 Écrit par Aimable dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |