10/09/2005

Pauvreté et dignité ...

Une femme mendie une pièce, poussant lentement une voiture d'enfant ! Un bébé, bien trop sage, presque immobile accompagne son activité.

Comment dois-je me comporter devant cette scène de la vie quotidienne ?

Puis il y a ses hommes qui préfèrent la solitude ...

" Je ne dois pas mépriser la misère d'un homme qui gît sur le pavé. "

http://www.mondalire.com/saison/parfois.htm



De mes pensées surgissent alors des images vécues à une époque plus modérée...

Assis sur un tabouret devant l'un des portails d'entrées de l’immense usine de métallurgie, un marchant de chaussettes attendait la sortie des ouvriers pour écouler sa marchandise. La sirène qui annonce la ruche des ouvriers n'a pas encore retentit. Un enfant du quartier curieux de voir ce personnage inhabituel et singulier devant la grille s'approche doucement pour voir de plus près les valises en carton qui s'étalent devant lui. S'arrêtant à quelques pas, le gamin abaisse son regard admiratif devant les articles étalés à raz le sol. Le marchand lui jette un sourire et voit que son admirateur est nus pieds dans ses vieilles chaussures. L'enfant se sent un peu plus à l'aise, il s'approche. Le commis fouille minutieusement sa marchandise et lui tend une paire de chaussettes pour lui faire toucher de sa main la douceur de sa texture. Le jeune homme s'extasie puis rend rapidement l'article à son propriétaire ce n'est pas dans ses possibilités de le garder. Le bradeur improvisé lui fit non de la tête et prononce ces mots magiques : " elles sont à toi ! " Un timide merci remplis d'émotion sort de la bouche du garçon, bienheureux, il retourne chez lui en courant ; apportant à sa mère le trésor qu'on lui a si gracieusement remis.

 

"Nous bénissons Dieu avec la même langue qui nous permet aussi de maudire des hommes et des femmes qu'Il a créés à Son image." Jacques 3.9

Si vous rencontrez dans la rue un drogué ou un sans-abri, que pensez-vous de prime abord ?

Vous dites-vous : "Je pourrais être cet homme si je n'avais bénéficié de la grâce de Dieu !" ou estimez-vous, au fin fond de vous-même que vous ne pourriez pas tomber aussi bas car vous êtes plus fort qu'eux ?

Soyez honnête ! Notre société admire la beauté, le pouvoir et l'argent et met sur un piédestal les gens qui méprisent les lois de Dieu afin d'obtenir ces trésors plus rapidement. La valeur d'un homme dépend aujourd'hui de son ego. Voir les autres avec les yeux de Dieu signifie aller au delà de l'emballage pour découvrir le vrai contenu du paquet !

Dieu a dit : "L'orgueil est le plus sûr moyen de mordre la poussière !" (Proverbes 29.23 LM). Pourquoi ? Parce que l'orgueil vous empêchera toujours de découvrir la vérité.

C'est l'orgueil qui poussa Adam et Eve à vouloir prendre la place de Dieu (Genèse 3.5).

C'est l'orgueil meurti des frères de Joseph qui les amena à vendre ce dernier en esclavage pour se débarrasser de lui (Genèse 37.8).

L'orgueil encore qui rendit le roi Saül si jaloux de David qu'il essaya de le tuer, pour faire disparaître un rival (1 Samuel 18.8).

L'orgueil encore qui poussa Ezéchias à dévoiler la richesse de son pays à l'ennemi (Esaïe 39.2).

L'orgueil toujours qui poussa les disciples à entrer en compétition les uns avec les autres pour essayer d'obtenir les meilleurs places dans le Royaume de Dieu (Luc 9.46).

C'est l'orgueil enfin qui nous permet de bénir Dieu avec la même langue qui maudit des êtres humains faits à Son image.

La prochaine fois que vous rencontrerez un pauvre hère prisonnier d'une situation qu'il a probablement créée lui-même, souvenez-vous que la seule différence entre lui et vous c'est la grâce divine. Ecoutez ces paroles : "Voyant la foule il fut ému  de compassion pour elle, parce qu'elle était fatiguée et abattue, comme des brebis sans berger" (Matthieu 9.36). Jésus ne voyait pas les gens de cette foule comme mauvais et cruels, mais comme perdus !

Quand vous commencerez à voir les gens qui vous entourent, de la même manière, vous les verrez avec les yeux de Dieu !

BobGass










18:32 Écrit par Aimable | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/09/2005

Notre quotidien




Casse-croute bien mérité d'un bûcheron !




De quoi avons nous vraiment besoin ?

















17:38 Écrit par Aimable | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |